Actualités

le 04/07/2018

Orienter, diriger et informer les utilisateurs d’un établissement sont les principales fonctions de la signalétique. Une signalétique efficace doit donc être visible, lisible et compréhensible par tous ! Nos gammes VISIOCOM et BRAILLECOM répondent aux besoins des personnes handicapées et vous permettent ainsi de vous mettre en conformité avec la réglementation accessibilité tout en améliorant la qualité d’usage.

Une taille qui s’adapte à ce que vous avez à dire

Les dimensions de base de nos plaques de signalétique VISIOCOM et BRAILLECOM sont de 15 cm de côté. Elles sont juxtaposables, en longueur et en largeur, pour pouvoir accueillir différentes quantités de texte, des flèches, des pictogrammes ou du braille le cas échéant.
Ces différentes dimensions vous permettent également de faire varier la taille du texte en fonction de la visibilité souhaitée. Utilisez une grande taille de police pour une information qui doit être visible de loin. De même, la taille du pictogramme doit être proportionnelle à la distance de lecture.

Une signalétique qui s’adapte à ce que vous avez à dire, OKEENEA

3 combinaisons de couleurs pour un contraste visuel optimal

Noir et blanc, noir et jaune, bleu et blanc sont les trois coloris disponibles pour nos plaques de signalétique VISIOCOM et BRAILLECOM. Ces associations permettent d’obtenir un très bon contraste visuel, une condition sine qua non à la bonne visibilité et lisibilité de la signalétique. A vous de choisir en fonction de la décoration intérieure de votre établissement.
Pour rappel, le texte doit être contrasté avec le fond, mais le fond doit aussi être contrasté avec le revêtement support.

Des pictogrammes pour une meilleure compréhension

Un pictogramme est une représentation graphique schématique reproduisant le contenu d’un message textuel. Cette représentation permet aux personnes ayant un handicap mental, aux personnes ne pratiquant pas la langue française ou aux personnes illettrées (environ 7% de la population) de bien comprendre le message. Il est vivement recommandé d’utiliser les pictogrammes normalisés quand ils existent.
La norme NF P96‑105 définit les principes de conception et d’utilisation des pictogrammes et symboles. Elle constitue un guide de référence pour concevoir une signalétique accessible à tous.
Rendez-vous sur notre webzine où nous l’avons décryptée pour vous !

Du braille pour une signalétique de proximité accessible à tous

Pour faciliter l’identification des salles d’un établissement recevant du public, l’ajout d’une indication en braille sur les plaques de portes est très utile. De même pour indiquer les étages sur les mains courantes des escaliers ou des couloirs. Ceci permet aux personnes aveugles ou très malvoyantes de confirmer leur destination. L’utilisation d’écriture en relief positif, particulièrement adaptée pour les chiffres, a la même fonction. Marquer les numéros de chambres en braille et en relief dans un hôtel ou un hôpital, les numéros de salles dans un collège ou un lycée prend donc tout son sens.
Mais il ne vous aura pas échappé que le braille se lit avec les doigts. Inutile donc de placer de la signalétique tactile hors de portée de main. Pour plus d’informations, lisez notre article : 4 conseils pour votre signalétique braille.

 photographies : un numéro de plaque de porte d'une chambre d'hôtel, puis détail relief et braille

Quelques conseils pour bien poser votre signalétique

Nos plaques de signalétique se fixent par adhésif. Nous vous recommandons donc de prévoir un support lisse qu’il faudra au préalable nettoyer et dégraisser avec soin.
Pour faciliter le repérage de la signalétique, la disposition et la hauteur de pose doivent être homogènes dans tout le bâtiment. Il est important de prendre en compte tout ce qui peut gêner la lecture : changements de luminosité, végétation, stationnement…
Les plaques de porte peuvent être positionnées, au choix, sur le mur adjacent côté poignée ou au centre de la porte. Une plaque posée au centre de la porte est plus facilement repérable mais difficilement lisible lorsque la porte est ouverte. Le choix dépendra donc du type de locaux.
Pour une lecture de près en position debout comme en position assise, la hauteur de pose recommandée se situe entre 1,40 et 1,60 m. Et pour qu’une personne malvoyante puisse s’approcher autant que nécessaire, veillez à ce que le cheminement soit libre de tout obstacle. Autant que possible, positionnez et orientez la signalétique en fonction de l’éclairage naturel et artificiel, de manière à éviter tout effet d’éblouissement, de reflet ou de contrejour.
Et si vous ne voulez pas risquer un faux pas, n’hésitez pas à faire appel à notre équipe de poseurs experts !

Pour rappel, ce que dit la réglementation :

Selon l’article L111-7-3 Du Code de la construction et de l'habitation, « les établissements recevant du public situés dans un cadre bâti existant doivent être tels que toute personne handicapée puisse y accéder, y circuler et y recevoir les informations qui y sont diffusées, dans les parties ouvertes au public. L'information destinée au public doit être diffusée par des moyens adaptés aux différents handicaps. »

Pour rendre votre établissement accessible à tous, l’arrêté du 8 décembre 2014 impose une signalétique visible, lisible et compréhensible à chaque étape du cheminement, de l’accès au terrain jusqu’à la sortie. Les caractéristiques minimales pour atteindre cet objectif sont décrites en annexe 3.

En choisissant nos gammes VISIOCOM ou BRAILLECOM, et en suivant nos conseils de pose ou en faisant appel à nos équipes, vous êtes sûrs de ne pas vous tromper !