Posons le décor. Nous sommes dans les années 90. Gilles et son bâton de pèlerin, pas de téléphone portable ni d’internet, juste la conviction profonde que nous pouvons rendre la ville accessible à tous, et une idée géniale : celle de faire parler les feux piétons sonores uniquement quand on les active. Fonctionnalité qu’il a déclinée sur des supports et des plans tactiles.

Petit saut dans le temps. Nous sommes au 21ème siècle, Gilles a transmis son bâton de pèlerin à Martin, Rémi & Sylvain, 3 passionnés. Passionnés de quoi ? De vin nature. Mais pas que.

C’est l’histoire de leur engagement, leur envie de se surpasser en mettant leur énergie et leur matière grise au service des personnes déficientes visuelles.

Leur ambition ? Donner du sens à leur vie en donnant plus de liberté aux personnes en situation de handicap ou personnes handicapées. Alors ils ont monté une équipe de personnes au cœur pur partageant cette même ambition. Ça, c’est nous.

Dans notre équipe, il y a la R&D, on dit "les geeks" parce que, quand nous passons dans leur bureau, nous ne comprenons rien à ce qu’ils font; ils tapent plein de codes sur leurs écrans pour nous embrouiller et pour que les aveugles puissent se débrouiller. Ils ont même développé une carte électronique qui fait que les aveugles peuvent désormais utiliser leur smartphone pour déclencher les feux piétons sonores. Un truc de ouf.

Plutôt satisfaits que les déficients visuels ne se fassent plus renverser à tous les coins de rue, nous nous sommes dit que ce n’était que le début de l’histoire, l’histoire que nous écrivons chaque jour.

Et pour mieux comprendre les usagers, nous leur posons des questions, nous explorons et nous nous posons beaucoup de questions aussi. Ce que nous souhaitons, profondément, c’est que notre cause serve à rendre plus libres les personnes en situation de handicap, libres d’aller où elles veulent, quand elles veulent, au quotidien.

Alors nous avons développé un système, niché dans une balise, qui permet aux personnes déficientes visuelles de localiser, toujours grâce à leur smartphone, l’entrée de bâtiments : l’entrée d’une mairie, l’entrée d’une boutique Orange ou d’une CPAM et j’en passe. Parce que la liste est longue. Même si pour nous elle n’est pas assez longue. Nous ce qu’on voudrait, c’est que les décideurs, publics ou privés, se bougent un peu plus et se décident à équiper leurs bâtiments de système comme celui-ci, qu’ils se décident à dépasser le cadre de la loi, en allant au-delà, dans le but d’apporter une vraie qualité d’usage aux personnes en situation handicapante.

C’est que nos 3 entrepreneurs sont plutôt branchés nouvelles technologies et objets connectés, mais pas que.

C’est bien beau que les personnes déficientes visuelles traversent en toute sécurité les passages piétons sonorisés et rentrent effectivement dans le bâtiment qu’ils visaient, mais si c’est pour se prendre une gamelle monumentale en loupant la première marche d’un escalier, ce n'est pas top.

Nous nous sommes donc lancés dans la sécurisation des escaliers. Et très vite, ni les clous podotactiles, ni les nez de marche, ni les contremarches n’ont plus eu aucun secret pour nous. Nous avons donc distribué ces équipements à qui pensait comme nous, à qui se disait que ça rendait quand même un chouette service aux déficients visuels et plus largement, à tous.

Sauf que, quand c’est posé par des gens qui n’y connaissent rien, quand c’est pas bien posé, ben ça s’décolle. Et autant le décollage, c’est plutôt cool, autant le décollement, c’est plutôt chiant…

Ce qui nous importe, c’est d’apprendre, chaque jour ; c’est de bien faire notre boulot, toujours viser la qualité pour apporter le meilleur service possible. Sinon, tout ça n’a pas de sens. Alors nous avons monté une bande. Une bande de personnes qui s’est démenée pour apprendre à poser nos équipements et bien les poser, de manière pérenne, pour que tout le monde soit content : les clients, les usagers, et puis nous aussi. Parce que le travail bien fait, c’est notre moteur.

Alors nous nous sommes sentis d’attaque pour abattre des montagnes, pour réaliser des chantiers dingues, genre équiper les cages d’escaliers de tous les lycées de Picardie.

Nous sommes tous différents, cette différence nous rend complémentaires et fait toute notre richesse, notre force. Ça nous permet un peu de folie aussi. Car comme vous l’avez compris, nous sommes tous un peu fous.

 C’est notre terrible envie de liberté qui nous pousse à être fous et qui fait que notre équipe est belle, dans son énergie, dans sa diversité, dans la singularité de chacun. Nous sommes libres de vouloir sortir des sentiers battus, libres d’emmerder les idées reçues, libres de vouloir nous dépasser, libres de penser que tout est possible, et libres d’en rire.

 Nous parlons avec notre cœur. C’est notre façon d’être, notre façon de transmettre un message, notre façon d’embarquer tout le monde dans notre aventure.

Bienvenue chez OKEENEA.