Actualités

le 10/07/2015

La notion de « solution d’effet équivalent » introduite par l’arrêté du 8 décembre 2014 peut manquer de clarté. Aussi, lors de leur intervention à TECHNI’CITÉS, les experts d’OKEENEA ont souhaité l’illustrer par un exemple concret : la balise sonore. (voir l’article)

L’article 4 de l’arrêté du 8 décembre 2014 concernant l’accessibilité des ERP situés dans un cadre bâti existant stipule :
« Les entrées principales du bâtiment sont facilement repérables et détectables par des éléments architecturaux ou par un traitement utilisant des matériaux différents ou visuellement contrastés. »

Or, nous savons tous qu’il est difficile et coûteux d’intervenir sur le traitement architectural d’une façade après construction. En offrant dans son article 1er la possibilité d’avoir recours à une « solution d’effet équivalent », le texte réglementaire donne le choix au maître d’œuvre d’utiliser un autre moyen, du moment que celui-ci remplit bien l’objectif final.

URBACCESS_2015_MG_8377-560x373
Balise sonore

Complémentaire d’une signalétique visuelle bien lisible et contrastée, la balise sonore joue parfaitement ce rôle de repérage, comme l’atteste la définition de l’AFNOR(*). Celle-ci permet en effet d’orienter les personnes ayant une déficience visuelle de manière efficace. Placée à des points d’intérêt comme les entrées, elle diffuse un message verbal indiquant leur position, mais aussi des informations sur le lieu comme les horaires ou les services offerts.

Une étude qualitative est actuellement menée par l’Institut de la Vision afin de confirmer de manière scientifique les apports du balisage sonore dans la cité, une solution déjà largement plébiscitée par les associations d’usagers.

« Les balises sonores installées de façon stratégique sont donc une solution d’effet équivalent. Elles permettent aux gestionnaires d’ERP de répondre aux exigences de la loi en termes d’accessibilité et apportent une réelle qualité d’usage aux déficients visuels. » a conclu Martin Rochon, vice-président d’EO GUIDAGE lors de la journée TECHNI.CITÉS du 4 juin dernier.

(*) Définition donnée par le référentiel BP P 96-104 de l’AFNOR :

« Les balises sonores ont pour fonction de localiser et d’identifier un point précis, de dispenser des informations utiles à l’orientation et à l’usage de l’établissement. Les balises sonores sont activables sur demande, grâce à la télécommande universelle. Installées par exemple à l’entrée d’un bâtiment, elles renseignent sur l’identité du bâtiment et communiquent éventuellement des informations complémentaires. »

Vous avez un projet d'accessibilité? Découvrez notre catalogue produits et services. Notre équipe est là pour répondre à toutes vos questions. Contactez nous au 04 72 53 98 26 ou via notre formulaire de contact